DUBAÏ


Il y a une trentaine d’années, Dubaï n’était qu’un petit désert qui comptait peu d’habitants. Le développement phénoménal de l’émirat qui s’ensuivit grâce à ses ressources en pétrole fit dire au Cheikh Rashid, son émir : « Mon grand-père se déplaçait avec son dromadaire alors que moi, je conduis une Mercedes. Mais mon arrière-petit-fils se déplacera à nouveau en dromadaire. »

Et en effet, les réserves de pétrole s’asséchèrent. Mais afin de remédier par anticipation à cette disette, Cheikh Rashid décida de développer massivement le tourisme, notamment de luxe. Avec des moyens financiers longtemps illimités, le petit émirat mit alors en œuvre les projets les plus fous, à tel point qu’à un moment, il concentra à lui tout seul le quart des grues de la planète.

Aujourd’hui, la modernité de Dubaï est telle qu’on imagine mal la descendance de l’émir se déplacer à nouveau à dos de camélidé un jour…

 


DUBAÏ ET SES GRATTE-CIELS

Cette destination hors-normes sera le premier voyage lointain de nos deux fistons, Victor et Arthur. Mais pas le dernier…

Ce qui nous surprend d’emblée en descendant de l’avion, c’est la fastueuse avenue Cheik Zayed : elle relie l’aéroport au centre-ville et est bordée de gratte-ciels aux formes résolument modernes et avant-gardistes. Ces grands immeubles jurent avec leurs homologues New-Yorkais, certes plus connus mais aussi beaucoup plus classiques.

Avec cette somptueuse avenue qui est le premier endroit découvert par les visiteurs dès leur sortie de l’aéroport, le Cheik veut leur en mettre d’emblée plein la vue. Et il faut bien dire que c’est plutôt réussi.

 


LA PLUS HAUTE TOUR DU MONDE

Parmi les incontournables de Dubaï, Burj Khalifa. Du haut de ses 828 mètres, cette incroyable tour dame le pion à tous les autres gratte-ciels de la planète : la Shangai Tower, pourtant deuxième plus haute tour du monde, culmine péniblement à 632 mètres…

Lors de notre voyage à Dubaï, la construction de Burj Khalifa touchait à sa fin : la structure était terminée mais il restait quelques fenêtres à poser au sommet. Nous n’avons donc pas pu la visiter.

En 2016, Dubaï a posé la première pierre de « l’autre » plus haute tour du monde. Elle devrait être inaugurée en 2020 lors de l’Exposition Universelle qui se tiendra à Dubaï. Afin de ne pas permettre à d’éventuels concurrents de plancher sereinement sur un projet plus haut, sa hauteur exacte n’a pas été dévoilée.


L’EMBLÈME DE DUBAÏ

Nous nous sommes donc rabattus sur une autre tour, beaucoup moins impressionnante mais plus agréable : Burj Al-Arab. En forme de voile, cet hôtel de grand luxe posé sur la mer est devenu le symbole de l’émirat. Sa tour Eiffel à lui en quelque sorte.

La Medinat est l’un des plus beaux endroits pour l’admirer. Ce lieu totalement artificiel est lui aussi l’un des sites incontournables de la ville. Imitant l’architecture des anciennes villes arabes et sillonné par des canaux à l’eau vert-émeraude, le lieu s’avère dépaysant et calme.

 

 


DUBAÏ BLING-BLING…

Pour rester dans le domaine de la modernité et du luxe, il y a les « malls », ces immenses centres commerciaux cernés par des galeries commerciales sans fin. Elles font le bonheur des fans de shopping, mais pas seulement : aquariums géants (dont le plus grand du monde), pistes de ski, boutiques de luxe etc. Tout le monde y trouve son compte y compris, je l’avoue, les amoureux de la nature et des grands espaces comme moi.

 


… ET DUBAÏ HISTORIQUE

A quelques encablures de ces symboles de luxe et de modernité survit tant bien que mal « le vieux Dubaï ».

Ce quartier authentique jure fièrement avec le Dubaï bling-bling, c’est pourquoi il est finalement assez peu visité. Pourtant, il fait plaisir à voir car c’est sans aucun doute le seul endroit de la ville qui ait une âme.

 

 


« THE PALM », L’AUTRE EMBLÈME

Autre lieu emblématique, Palm Island dite « the Palm », cette immense presqu’île artificielle en forme de palmier sur laquelle s’agglutinent des centaines de maisons de luxe. Nombre d’entre elles ont été vendues à prix d’or à quelques-uns des plus grands champions sportifs de la planète, à des stars d’Hollywood ou encore à des capitaines d’industrie…

Bref, pas si facile donc de s’y aventurer puisque pour cela, il faut montrer patte blanche. Mais nous avons pu nous faire ouvrir la barrière qui donne accès à l’une des « branches » du palmier (merci Brigitte !)

D’une branche à l’autre de la « Palm », les maisons de grand luxe se font face

 


LE DÉSERT

Mais l’un des plus beaux endroits de l’émirat, c’est le désert sur lequel il est posé. Ce n’est certes pas lui qui attire à Dubaï les touristes du monde entier, pourtant l’endroit est superbe.

Les agences de tourisme y organisent de courtes virées, dont certaines incluent la nuit sous la tente. C’est l’occasion d’apprécier à sa juste valeur cette nature inviolée qui, à deux pas de la mégapole trépidante, nous fait croire un instant qu’on est seul au monde.

 


INFOS PRATIQUES


LA PLUS HAUTE TOUR DU MONDE : BURJ KHALIFA

Dans cette tour qui culmine à 828 mètres de haut, quelques 50 ascenseurs se relaient pour emmener à 40 km/h les visiteurs au 125e ou au 148e étage (il y en a en tout 160 habitables).

  • Prix : 525 AED (environ 115-120 euros) à partir de 4 ans et aux heures de pointe (9h30-18h00, horaires susceptibles de changements). 370 AED (80-85 euros environ) de 19h00 à la fermeture. Gratuit aux moins de 4 ans.
  • Bon à savoir : pour éviter l’attente parfois longue, il y a la possibilité d’acheter des billets coupe-files (315 AED, soit 70 euros environ)

BURJ AL-ARAB : LA « VOILE »

Une petite chambre à 3.000 Euros la nuit ? Vous êtes au Burj al-Arab, cet hôtel de luxe 5 étoiles qui a même été proclamé « sept étoiles » par certains journalistes.

Chambres de luxe, plage privée, arrivée en Rolls Royce, faites-vous plaisir, pour réserver, c’est ici : Burj al-Arab !

A part cet hôtel pas vraiment roots, nous n’avons pas d’autre hébergement à mettre en avant puisque nous étions logés chez de la famille proche.


PARC AQUATIQUE WILD WADI WATERPARK

Situé juste en face de Burj al-Arab mais nettement plus accessible, l’excellent parc aquatique Wild Wadi Waterpark ravira petits et grands.

  • Prix : à partir de 270 AED la journée (60 euros environ)

CENTRES COMMERCIAUX PHARAONIQUES : LES MALLS

Il y a une quinzaine de malls à Dubaï. Tous comprennent d’innombrables magasins, mais chacun a ses propres spécificités. En voici une sélection :

→ Le Mall of the Emirates a été rendu célèbre par sa piste de ski, la première du monde en salle : Ski Dubaï. Le site comporte cinq pistes de tous niveaux, une zone de freestyle, une petite piste de luge dans un couloir de glace, un parc pour enfants…

  • Prix : 200 AED (45 euros environ) pour 2h00, 310 AED (70 euros environ) pour la journée.
  • Parmi la panoplie d’activités proposées (mais payantes), citons une petite tyrolienne aussi courte que chère, ou encore la possibilité d’approcher des pingouins et même… de nager avec eux : 1300 AED (300 euros environ). Et oui, ici tout a un prix…

→ Le Dubaï Mall : c’est le plus grand centre commercial du monde : plus de 1.000 boutiques, rien que ça. Il comprend également un aquarium somptueux avec une quantité impressionnante de poissons, un zoo sous-marin, une patinoire olympique…

→ Promenade City Walk : faire du shopping à l’occidentale dans un décor d’architecture typiquement orientale, voilà ce qui vous attend dans ce mall récent et très branché. C’est aussi l’un des meilleurs endroits pour observer Burj Khalifa.

→ Le Dubai Outlet Mall : c’est le meilleur mall pour faire des affaires : quelques grandes marques vendent leurs produits à des prix très accessibles.


« THE PALM » ET L’HÔTEL ATLANTIS

L’hôtel Atlantis est situé à Dubaï, sur la plus grande île artificielle du monde : Palm Island.

L’hôtel Atlantis (photo d’un panneau publicitaire !)

Dévaler la pente d’un toboggan géant qui se termine par un tunnel sous-marin vitré autour duquel nagent des requins ? Bienvenue, vous êtes à Dubaï. A l’hôtel Atlantis plus précisément.

Ici, les activités dépassent l’entendement : parc aquatique démesuré, nourrissage des raies et baignades avec elles, aquarium géant dans lequel on plonge au milieu d’une faune aquatique exceptionnelle, possibilité de nager avec les otaries ou les dauphins, mais aussi restaurants gastronomiques et nuits endiablées sur des pistes de danse incroyables… Bref, l’Atlantis est l’endroit où petits et grands peuvent réaliser leurs rêves les plus fous.

Le site internet : hôtel Atlantis


SAFARI DANS LE DÉSERT

Pour profiter des charmes du désert dubaïote, de nombreux sites internet proposent des excursions : Tripadvisor, Expedia… Parmi eux, un site émirati : DXB Tours.

Les formules sont variées : lever ou coucher du soleil, nuit dans le désert etc.


Quelques sites internet :


A lire aussi :

New York

 

Malte