PRAGUE : LA VILLE AUX 100 CLOCHERS

La "ville aux cent clochers" : Prague mérite bien son surnom
La « ville aux cent clochers » porte bien son surnom

Incontournable, Prague ? Sans aucun doute. Mais cette réputation a un prix : le tourisme de masse ! Celui qui souhaite découvrir cette superbe ville doit donc savoir ce qui l’attend : elle est noire de monde une bonne partie de l’année. Mais elle vaut tellement le coup.

Petit tour d’horizon des principales curiosités pragoises :

  • Le pont Charles
  • Le château et la cathédrale
  • La place de la Vieille-Ville
  • La colline de Petřín
  • Les rives de la Vltava : le mur John Lennon, le théâtre national, la Maison Dansante…
  • D’autres sites : la place Venceslas, la tête de Franz Kafka, le musée du communisme
  • Les infos pratiques sont en fin d’article, ou directement ici.

 

La Vltava (ou Moldau) coule au cœur de Prague
La Vltava (ou Moldau) coule au cœur de Prague

 


« Karlův most » : le pont Charles

Bon, commençons par l’emblème de Prague : le pont Charles. Pour faire simple, il est noir de monde du matin au soir ! Aussi, pour ceux qui souhaitent éviter la foule, l’aube est le meilleur moment pour le découvrir.

Et il faut dire que c’est assez jubilatoire de s’y retrouver à peu près seul, au petit matin. Un inconvénient toutefois, et pas le moindre : il faut se lever avant tout le monde, y compris avant le soleil, c’est-à-dire très tôt !

En journée, ce pont est donc ultra-fréquenté et c’est une autre façon de le découvrir : il est animé par de nombreux musiciens, peintres, montreurs de serpents etc. Le soir, il ne désemplit toujours pas mais la balade reste agréable, notamment au coucher du soleil.


Le château et la cathédrale

Le pont Charles enjambe la Vltava et relie la vieille ville au quartier Malá Strana, où les rues sont bordées de magnifiques façades colorées.

Un peu plus loin, au sommet d’une colline se situe le château de Prague, qui domine la ville. C’est là qu’ont siégé pendant des siècles les empereurs et rois de Bohême ainsi que, actuellement, les présidents tchèques.

La cour d'entrée du château de Prague
La cour d’entrée du château de Prague

A l’intérieur du château se dresse fièrement la cathédrale Saint-Guy.

Le site est lui aussi très fréquenté.


La place de la Vieille-Ville

De retour vers le centre-ville, après avoir traversé le pont Charles en sens inverse, ce circuit en termine avec le podium des sites les plus touristiques de Prague : la place de la Vieille-Ville.

Les flèches de l’église Notre-Dame du Týn jaillissent au-dessus des nombreuses façades colorées qui ornent la place. Ses clochers semblent tout droit sortis des mille et une nuits.

En face se dresse la tour de l’Hôtel de Ville, qui comporte notamment une horloge astronomique unique. Selon la légende, on aurait crevé les yeux de son concepteur pour qu’il lui soit impossible de reconstruire ailleurs un tel chef-d’œuvre !

A gauche, la tour de l'Hôtel de Ville et sa fameuse horloge astronomique
A gauche, la tour de l’Hôtel de Ville et sa fameuse horloge astronomique. Au fond, Notre-Dame du Týn

Dans le hall d’entrée de la tour, passage obligé pour monter au sommet, il ne faut pas oublier de lever les yeux au plafond.

Une fois arrivé en haut, on bénéficie d’une vue dégagée sur la ville.


La colline de Petřín 

Dominant Prague, la colline de Petřin est recouverte par un très vaste parc. Cette oasis de verdure située en pleine ville est particulièrement agréable. On monte au sommet soit à pied, soit en funiculaire. Le compromis que nous avons trouvé consiste à faire la montée en funiculaire, et la descente à pied, pour profiter du parc.

Sur la colline de Petrin, l'église Saint-Laurent
Sur la colline de Petřín , l’église Saint-Laurent

Au sommet de la colline se dresse… la Tour Eiffel !

Du haut de ses 60 mètres, cette petite copie construite deux ans après la vraie, offre une jolie vue sur la ville. Du moins quand le temps s’y prête, ce qui n’était pas franchement le cas lors de notre venue.


Balade sur les rives de la Vltava

Se promener le long de la rivière qui traverse Prague permet de découvrir tranquillement quelques sites typiques de la ville.

→ Le mur John Lennon

Il est situé à quelques encablures du Pont Charles, sur la rive gauche.

Peu de temps après l’assassinat de John Lennon en 1980, apparaît un premier dessin sur ce mur d’apparence jusque-là anodine.

Puis très vite, les dessins et les messages qui s’y succèdent prennent un caractère politique hostile au régime communiste alors en place. John Lennon est considéré comme une icône de la paix, et ce mur devient un véritable lieu culte pour les étudiants pragois.

Aujourd’hui, outre des messages de paix, on y trouve également un peu tout et n’importe quoi…

→ Le Théâtre national

En poursuivant la balade vers le sud, toujours en longeant la Vltava mais rive droite cette fois, on arrive rapidement au Théâtre national de Prague.

Avec son toit doré, ce superbe bâtiment, considéré comme l’un des plus beaux de la ville, a marqué l’histoire du pays. Il symbolise en effet l’identité nationale, depuis l’époque ou le pays cherchait à s’émanciper de la domination austro-hongroise.

→ La Maison Dansante

Depuis le Théâtre national, la large avenue qui longe la Vltava vers le sud est elle aussi bordée de superbes façades.

Le quai Masaryk
Le quai Masaryk mène à la Maison Dansante

C’est un peu plus loin qu’est située la Maison Dansante, appelée Fred et Ginger à son origine, en hommage à Fred Astaire et Ginger Rogers.

Au fond, un peu tordue, la Maison Dansante

L’un de ses deux architectes, Frank Gehry, est considéré comme l’un des plus grands architectes encore vivants. Il compte notamment parmi ses œuvres le fameux musée Guggenheim de Bilbao.

Le soir, l’éclairage de cet immeuble de bureaux peu banal change en permanence de couleurs…

→ Coucher de soleil sur les rives de la Vltava

En remontant tranquillement vers le pont Charles, on a une vue imprenable sur le château et la cathédrale.

A noter qu’on peut aussi faire cette balade en pédalo sur la Vltava, le meilleur moment étant le coucher du soleil.

 

Vidéo : les plus belles images de Prague, condensées en 2 minutes


D’autres sites à voir

→ La place Venceslas

Une longue avenue bordée de superbes façades mène à cette place incontournable, située en plein-centre-ville. Dominée par le musée national, elle est considérée par certains comme les Champs-Élysées de Prague !

Le musée national

La star de la place est la statue équestre du saint-patron du pays, Venceslas Ier de Bohême, dont un malheureux incident de carte mémoire m’empêchera de vous montrer la moindre photo !

→ La tête de Franz Kafka

Cette œuvre de David Černý représente le glorieux régional de l’étape ! Elle est constituée de 42 panneaux horizontaux qui, en tournant, sont soit dans l’ordre, soit dans le désordre :

Franz Kafka en pleine "métamorphose" !
Franz Kafka en pleine « métamorphose » !
→ Le musée du communisme

Ce musée très intéressant nous replonge dans une tranche de l’histoire récente du pays, dont bon nombre d’habitants semblent ne pas garder le meilleur souvenir. Dès l’entrée, la légende très explicite qui accompagne Karl Marx plonge le visiteur dans l’ambiance…

Karl Marx et son idéologie vue par les Tchèques : "Rêve Réalité Cauchemar"...
Karl Marx et son idéologie vue par les Tchèques : « Rêve Réalité Cauchemar »…

Une poignée de décennies après la libéralisation du pays, les photos, récits et objets exposés dans ce musée font froid dans le dos…

.


INFOS PRATIQUES


.

N.B. Tous les prix mentionnés ci-dessous en euros le sont à titre indicatif : le cours de la couronne tchèque (Kč) utilisé pour cet article est celui d’octobre 2019.

 


Se déplacer à Prague : les transports en commun

 

Le réseau de transports en commun comprend les bus, le métro et le tram. Dans les trois cas, le ticket est le même.

On peut acheter ces billets dans toutes les stations de métro et dans n’importe quel bureau de tabac, ainsi qu’aux guichets automatiques de certaines stations de tram, mais jamais directement au chauffeur.

Le prix :

  • Adultes : 2 euros/90 minutes 6 euros/1 jour  15 euros /3 jours
  • Tarif réduit de 6 à 14 ans et de 60 à 69 ans.
  • Gratuité avant 6 ans et à partir de 70 ans

N.B. On peut aussi se déplacer intégralement à pied dans Prague : beaucoup de sites importants sont concentrés dans un périmètre plutôt réduit, à commencer par la Vieille-Ville.

Le plan des lignes de transports en commun peut être téléchargé : ici (en bas de la page, à la rubrique « plan »)

Transports en commun de Prague : voir le site

 


 Le funiculaire

 

Il permet de se rendre sans effort au sommet de la colline de Petřín (510 mètres de long pour 130 mètres de dénivelé, d’où son utilité !). Une fois en haut, on accède notamment à la tour de Petřín (la petite « tour Eiffel »), qui offre une vue à 360° sur la ville en contrebas.

Horaires et fréquence :

  • D’avril à octobre : ouvert de 9h00 à 23h30 tous les jours, un trajet toutes les 10 minutes.
  • De novembre à mars : ouvert de 9h00 à 23h20 tous les jours, un trajet toutes les 15 minutes.

Prix :

  • Adultes : 32 (1,25 euro environ)
  • Tarif réduit pour les 6-15 ans et 60-65 ans, gratuité pour les autres.

 


 Prague à vélo

 

Les touristes à vélo n’apprécient pas forcément les vieilles rues pavées pragoises, ni certaines côtes comme celle qui mène au château. Heureusement, les loueurs ont pensé à eux et proposent aussi des vélos électriques !

Un loueur dans la Vieille-Ville : City Bike Prague (adresse : Králodvorská 667/5, 110 00 Staré Město – Tél. +420.776.180.284)

Prix :

  • Vélo électrique : 450 Kč (17 euros)/2h00 100 Kč (4 euros)/chaque heure supplémentaire 850 Kč (33 euros) la journée
  • Vélo sans assistance électrique : 350 Kč (13 euros)/2h00
  • Tour avec guide (2h00-2h30) : à partir de 650 Kč (25 euros) avec un vélo simple, et de 840 Kč (32 euros) avec un vélo électrique

On peut aussi louer un tandem, ou opter pour diverses formules : tours guidés ou tours sans guide mais avec GPS pré-programmable etc.

Pour comparer, voici d’autres loueurs : Praha Bike Prague by e-bike

 


→ Location de pédalos et de petits bateaux à moteur

 

La plupart des loueurs sont situés sur les rives de la Vltava, entre le pont Charles et, au sud, le Théâtre national.

  • Pédalo : 200 à 300 par heure (8 à 12 euros environ)
  • Petit bateau à moteur : 250 à 450 (10 à 18 euros environ).

Voir le site

 


→ La « Prague Card »

 

Elle comprend notamment :

  • L’entrée gratuite dans une soixantaine de sites dont les principaux
  • Une visite touristique gratuite en bus
  • Une croisière gratuite sur la Vltava

On peut l’acheter à l’aéroport, en ville dans de nombreux points de vente, ou encore en ligne : ici (site officiel de l’office du tourisme).

Prix par adulte : 62 euros/2 jours 72 euros/3 jours 83 euros/4 jours

Tarif réduit pour les enfants et étudiants : 46 euros/2 jours 53 euros/3 jours 61 euros/4 jours

Attention : certains sites indiquent que la Prague Card comprend les transports en commun. Or, le site officiel ne mentionne pas les transports en commun dans la liste de tout ce qui est inclus dans la Prague Card.

 


→ Tarifs d’entrées des monuments

 

A titre indicatif et pour comparer à la Prague Card, voici une liste non exhaustive du prix d’entrée à plein tarif de quelques-uns des principaux monuments à visiter à Prague. A noter qu’il existe souvent des tarifs réduits en fonction de l’âge.

  • Château de Prague : 350 Kč (13 euros)
  • Tour de l’hôtel de ville (qui comporte l’horloge astronomique) : 250 Kč (9 euros)
  • Église Notre-Dame du Týn : l’entrée est libre mais une modeste contribution de 25 Kč (1 euro) est recommandée
  • Tour de Petřín (la petite copie de la tour Eiffel) : 150 Kč (5 euros). Attention : le minuscule ascenseur ne peut faire monter que quelques personnes à la fois, ce qui peut parfois rendre l’attente assez longue. Mais on peut aussi choisir de monter par l’escalier.
  • Tour Poudrière : 100 Kč (4 euros)

 


→ Gastronomie et restaurants

 

La marque de fabrique de la gastronomie tchèque, c’est que ce n’est pas une cuisine légère ! Du coup, on sort rarement d’un resto tchèque en ayant encore faim.

Cette mise au point étant faite, nous avons réussi à dégoter deux très bons restaurants. Un signe qui ne trompe pas : ils n’étaient fréquentés que par des locaux, nous y étions les seuls touristes. Les voici :

  • V Kolkovně : c’est notre préféré ! Il est idéalement placé puisque situé à une poignée de minutes de marche de la place de la Vieille-Ville (adresse : 910/8, 110 00 Staré Město . Tél : +420.224.819.701). Il s’agit d’une sorte de brasserie, propre et très fréquentée. Au menu, beaucoup de spécialités locales, souvent à base de viandes mais il existe bien d’autres choix, de salades par exemple. Les plats sont très copieux. Un régal. Ouvert tous les jours, de 11h00 à minuit.

Prix : pour deux plats très bons et extrêmement copieux, avec deux pintes de bière (0,5 litre chacun), nous en avons eu pour 730 en tout (environ 29 euros). Consulter la carte

  • Kozlovna U Paukerta : situé à 10 minutes à pied au sud du pont Charles et à proximité du Théâtre national (adresse : Národní 981/17 – 110 00 Prague 1. Tél : +420.222.212.144)

Prix : environ 10 à 15 euros le plat principal de type local. Là aussi, c’est bon et copieux. Consulter la carte

 


→ Faut-il laisser un pourboire ?…

 

C’est une question qui revient souvent, or, la pratique en Tchéquie est la même qu’en France : non, cela n’a rien d’obligatoire, mais oui, il est souhaitable d’en laisser un si on est satisfait du service et du produit.

Simplement, les tchèques sont bien plus généreux que les français puisqu’ils seraient près de… 80 % à donner régulièrement un pourboire ! A méditer avant d’aller prendre un verre là-bas…

 


→ Le musée du communisme

 

Il retrace l’époque du régime communiste en Tchécoslovaquie (1948-1989) : fonctionnement de l’armée, de la Police et des milices, vie quotidienne du peuple, propagande et censure, sans oublier le printemps de Prague : tout y est ou presque ! Une autre époque… Voir le site

Prix d’entrée : 290 (11 euros)

Adresse : V celnici 1031/4 – 110 00 Prague 1. Tél : +420.224.212.966

 


Office du tourisme de Prague

 

Le site de l’office du tourisme de Prague, extrêmement complet, constitue une mine d’informations pour bien préparer son voyage : prague.eu